Classe bimodale, présentiel distanciel synchrone


REX classe bimodale

classe bimodale formateur cameleonOu l’art du caméléon …

Retour d’expérience sur les pratiques mises en oeuvre au sein de l’ISFFEL pour l’animation présentiel / distanciel synchrone, autrement dit la “classe bimodale”, quelques mois après la mise en place de la formation et le déploiement du matériel.

 

Le contexte : l’ISFFEL est un CFA basé à Saint-Pol-de-Léon dans le Finistère. La direction et l’équipe pédagogique ont pris la décision en juin 2020 d’investir dans l’équipement de salles de classe bimodales. L’objectif premier était de pouvoir réduire la jauge des salles et assurer la continuité pédagogique dans la prévision de nouveaux confinements. La formation des référents pédagogiques numériques* a eu lieu en septembre. Dans la foulée, les formateurs ont été invités à se former à leur tour sur la base du kit pédagogique fourni par LearnaTech. Depuis septembre 2020, l’ensemble de l’équipe enseignante utilise le matériel et le kit pédagogique mis à disposition par LearnaTech. Le retour d’expérience (REX) montre comment il est difficile pour un formateur d’apprendre à devenir caméléon !

*Le rôle de référent pédagogique-numérique a pour but, dans une organisation tel qu’un CFA, de faire le lien entre le monde de la pédagogie (les formateurs) et le monde du numérique (le service informatique). Nous avons imaginé ce profil de poste il y a maintenant plusieurs années lors des premiers accompagnement à la mise en place du digital.

voir le livre blanc de la digitalisation d’un BTS MCO, la fiche de poste est en annexe

La formation bimodale, ou classe bimodale, c’est-à-dire présentielle et distancielle synchrone, est une solution qui répond aux règles de distanciation qui imposent de réduire le nombre d’apprenants au m² (la jauge).

plus d’information sur les salles bimodales ou la formation bimodale

Les utilisations du dispositif, et les différentes configurations utilisées 

La mise en place d’une animation bimodale, nécessite :

  1. L’identification d’un référent pédagogique-numérique,
  2. Une formation sur les outils et les pratiques pédagogiques,
  3. Un accompagnement au quotidien,
  4. Des mises en pratique via des entraînements en conditions réelles de formation.

Donc du temps formateur “non productif” …

Pour une grande partie des organismes de formation comme l’ISFFEL, les formateurs sont en large majorité des intervenants externes. Leurs durées d’intervention dans un établissement vont de 1 journée par an à plus de 40 jours. Il est donc difficile pour les référents pédagogiques-numériques d’organiser les journées de formations dédiées à la prise en main des méthodes et des outils, qui viennent en plus du temps à investir dans la formation et sa préparation. Ce contexte est un frein effectif à la démocratisation de la classe bimodale.

Sur les 150 formateurs concernés, seuls 6 ont pu réellement participer à une journée de formation en décembre 2020. L’utilisation du dispositif par les formateurs s’est donc faite essentiellement avec le soutien et l’accompagnement des référents pédagogiques-numériques pendant les classes bimodales. Depuis, le déploiement du dispositif s’est accéléré.

Les usages possibles

Nous identifions 3 types d’utilisation à ce jour. Elles correspondent à une montée en compétence progressive sur les matériels :

ISFFEL classe bimodale

  1. 100% présentielle (niveau basique de notre kit pédagogique) avec l’utilisation des écrans interactifs (une salle équipée seulement TBI, sans vidéo projecteur pour inciter à utiliser ce nouveau matériel),
  2. Bimodale (niveau débutant), c’est à dire l’utilisation de la configuration matérielle avec un nombre restreint d’étudiants à distance (2 à 4 max – dans ce cas précis les étudiants à distance étaient des cas contacts Covid19); Il s’agit d’un mode proche de la “visioconférence” : les étudiants à distance ont vue sur le cours présentiel, mais sans réelle interaction avec les apprenants en présentiel.
  3. Classe bimodale réelle (niveau confirmé), où les formateurs ont formé à la fois des apprenants à distance et en présence en utilisant les capacités d’interaction des outils de la classe virtuelle (6 expérimentations au moment du REX).

Libérer du temps pour les formateurs ! Ce point est capital pour la mise en place les classes bimodales et doit être pris en compte par les établissements. Il est essentiel pour garantir la montée en compétences des équipes pédagogiques, interne comme externe.

fiche pedagogique classe bimodale
Fiche issue du kit pédagogique fournit pas LearnaTech

Retour d’expérience sur le plan pédagogique

Tout comme le caméléon ne naît pas formateur, le formateur ne naît pas non plus caméléon ! Nous avons noté la difficulté à adopter la posture pédagogique, multicolore et de double vue, liée à la formation bimodale. L’amélioration vient avec la pratique, à partir du moment où la prise en main technique des outils (matériels et logiciels) est acquise.

La méthode “des petits pas” s’impose donc. Il faut du temps pour animer une classe bimodale en y intégrant des pratiques participatives et collaboratives, une animation en classe inversée. Cependant, contraints par la situation sanitaire, les formateurs ont fait un premier pas. Ils sont maintenant dans une dynamique d’évolution et d’apprentissage favorable. Nous sommes convaincus qu’un nouveau REX, d’ici quelques mois, le vérifiera.

A noter : La gestion de la parole dans le groupe est un point important à soigner dans l’animation en classe bimodale, en particulier si le nombre d’apprenants est important.

Dans ce dernier cas, nous conseillons d’utiliser d’autres moyens numériques comme par exemple Wooclap, Padlet, Klaxoon, Documents partagés, etc. qui favorisent la participation de chacun, sans passer par un échange oral trop contraignant dans les situations de bimodalité.

En conclusion

cameleon_salle_bimodale_okComme pour tout caméléon, le formateur s’adaptera progressivement à son environnement en modifiant peu à peu les couleurs de sa pratique pédagogique. Il apprendra aussi à garder un oeil à la fois sur les apprenants présents dans sa salle de cours et sur ceux qui n’y sont pas.

D’une manière générale, les formateurs ont besoin d’être accompagnés dans leur usage des outils numériques. C’est l’intérêt du poste de référent pédagogique-numérique. LearnaTech peut assurer et accompagner cette montée en compétence à travers des formations et du support pédagogique et technique.

Dans tous les cas, la première étape sera nécessairement la prise en main technique des outils et logiciels, les questions pédagogiques viendront ensuite. C’est dans ce sens que l’ISFFEL va organiser des ateliers de formation internes, dont un dédié à la présentation du Parcours d’auto formation « Digital Formateur ».

Après ces étapes,  le caméléon pourra, sans même y penser, animer une classe bimodale en toute sérénité.

Nous sommes là pour vous répondre à vos questions, contactez nous !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *